bandeau accueil 2

Jeu de l'acteur

« Quatre temps pour le jeu »

 Cycle de 4 stages

 Par Henri Bonnithon

 

Cette formation se compose de 4 modules de trois jours, ils sont dissociables mais complémentaires, ils peuvent se faire indépendamment mais il est préférable de les concevoir comme un ensemble, car l'un amène au suivant. Le temps du silence, Le temps du jeu, Le temps de la parole, Le temps du texte.

C’est un cycle pour découvrir et /ou redécouvrir ce qui fait le cœur du cheminement de l'acteur vers le jeu. Le jeu de l'acteur est sous tendu par certains « principes »  : accepter le vide, ne rien faire, être, occuper l'espace, être avec l'autre, incarner une autre figure que la sienne, etc. A la façon d'un musicien qui travaille scrupuleusement son instrument, l'acteur n'a que son corps pour s’exprimer. Lorsqu'on parle de « corps », cela inclus, les muscles, mais aussi le ressenti, la pensée, la voix, c'est un tout. Il pourrait paraître évident de jouer puisque notre corps  étant l’expression de nous même, et le jeu, étant une imitation de la vie, il nous suffirait d'être nous même pour reproduire la vie sur une scène. Une compréhension de la reproduction des instants de la vie pour la rendre vraie aux yeux des autres est donc nécessaire. C'est dès lors une vaste mécanique qu'il faut apprendre à comprendre et c'est là qu'intervient par l'apprentissage théorique, historique et l'expérimentation sur le plateau : la compréhension de la maîtrise de notre outil, à savoir, nous même.

Pédagogie :
Dans un premier temps , il est nécessaire de passer par la préparation et la mise en condition du temps du jeu. Il ne saurait exister sans l'accueil, la bienveillance et l'écoute, les bases nécessaires à l’établissement d'un rapport de confiance entre l’enseignant et les participants. Cela n’exclut par pour autant l'exigence mais le rapport au jeu peut se faire dans la joie. Chaque séance sera l’occasion de replacer le processus de travail dans son aspect historique afin de donner aux participants les éléments théoriques du comment et du pourquoi et dans quel contexte l’évolution du rapport au jeu s'est institué et développé au cours des siècles et notamment sous le ciel des révolutions théâtrales entamées au début du XX siècle dans le sillage des principes de Jacques Copeau, Etienne Decroux, Jacques Lecoq ainsi que de l'influences des traditions théâtrales asiatiques. C'est une approche dénuée de toute opinion subjective du sujet mais qui le place en tant qu'artisan à la découverte de son outil de jeu constitué du corps, de la voix et des émotions.

Prérequis :
Pour tout le cycle : Amateur et professionnel. Avoir un minimum de pratique corporelle, être disponible, à l'aise dans son corps. Être muni d’une tenue souple.
Pour le temps de la parole : Lire et apporter « Les Fabliaux, Les farces du Moyen-âge » (Garnier Flammarion)
Pour le temps du texte : Lire et apporter « Agamemnon » d’Eschyle (traduction d’Ariane Mnouchkine, édition du Théâtre du Soleil)

Effectifs : de 6 à 10 personnes

Bulletin d'inscription pour le Cycle complet

Tarifs :
* Stage de 3 jours : Prise en charge individuelle 216€ (TTC)/ Prise en charge OPCA 576€ (TTC)
* Cycle complet « Quatre temps pour le jeu » en prise en charge individuelle : 800€ (TTC)
* 3 stages de 3 jours au choix dans le programme Apsaras Formation en prise en charge individuelle : 600€ (TTC)

 

1) Le temps du silence  ou l’utilisation du masque neutre . 17,18,19 janvier 2020 - (10h -13h – 14h-17h)

Programme :
C’est un temps ou il est permis de ne rien chercher à prouver. C’est juste un temps pour être. Grâce à cet outil qu’est le masque dit neutre, il permet la sensation physique du calme. Il sert à ressentir l’état de la neutralité préalable à l’action. Il place le corps et l'acteur dans un état de réceptivité à ce qui nous environne, sans conflit intérieur. Il permet de travailler seul ou a plusieurs et révéler certaines « lois fondamentales » du théâtre : le rapport à soi, aux autres, à l'espace, au rythme.

Objectifs :
L'outil qu'est le masque neutre permet de revenir aux fondamentaux du jeu. Cela passe par une mise en jeu du corps et permet d'écarter pour un temps toute forme de psychologie du jeu.
• Découvrir ou re découvrir son outil de jeu : le corps
• Développer la capacité à exister
• Faire confiance à son état émotionnel
• Accepter l'absence de proposition.
• Ne plus avoir peur du vide.
• Affirmation de soi dans l'espace
• La relation à l'autre
• Le chœur / Le mouvement choral

Bulletin d'inscription


2) Le temps du jeu  ou les masques de personnages. 7,8,9 février 2020 - (10h -13h – 14h-17h)

Programme :
Nous allons pour ce stage nous servir des masques de commedia dell 'arte et des masques balinais. Ils mettent en œuvre, la corporalité, la voix, la qualité d’improvisation seul et à plusieurs. Ils proposent une approche de la lecture du personnage ainsi que sa transcription sur le plateau. Les masques sont des outils au service du comédien. Le travail du jeu masqué permet de comprendre les arcanes fondamentaux du jeu de l’acteur. Le jeu masqué demande que l’on s’implique totalement ; gestes, voix, corps dans son entier se transforment pour se mettre au service du personnage.


Objectifs :
• Poser les bases d’un jeu scénique
• Lecture d'un caractère masqué
• Oublier ses préjugés sur la forme
• Se mettre au service de l'autre
• Jouer le personnage
• Jouer la situation
• Improviser

Bulletin d'inscription

 

3) Le temps de la parole  ou les fabliaux et les farces : 13,14,15 mars 2020 - (10h -13h – 14h-17h)

Programme :
Fabliaux, et farces sont avec les chansons de gestes notre premier répertoire. Considéré trop souvent à tort comme mineur, il sont au contraire un formidable support de jeu pour les acteurs qui oseront voyager vers cet univers où il faut oublier toute retenue, pudeur ou bienséance. Les fabliaux et les farces sont des outils pour mettre en jeu les capacités imaginatives, corporelles et émotionnelles des acteurs.

Objectifs :
Nous aborderons cette parole d’abord de façon individuelle à travers les fabliaux, petites contes à jouer puis nous passerons au jeu à deux avec la farce. Répertoire élémentaire, classique, fondamental, la farce permet de mettre en mouvement les apprentissages précédents (corps, émotions, voix etc..) sans se préoccuper de psychologie. Les personnages sont des archétypes (le marchand, le voleur, l'amant, ..) Nous pourrons dès lors nous concentrer sur le jeu. Les tréteaux, l'espace réduit condensant l’action, obligeront l’acteur par la contrainte à produire une dynamique corporelle et à inventer une mise en scène en direct, par des moyens simples et sans décors, juste par l’efficacité du jeu corporel
• Jouer une situation à l’extrême
• Efficacité et rapidité de compréhension d’une situation
• Se libérer du regard que l’on porte sur soi
• Jouer dans un espace réduit
• Mettre en œuvre ses états émotionnels

Bulletin d'inscription

 

4) Le temps du texte  ou le texte tragique : 3,4,5 avril 2020 - (10h -13h – 14h-17h)

Programme :
La tragédie est née du culte de Dionysos en lien avec le dithyrambe (chant en l’honneur du dieu) interprété par un chœur. Dans la tragédie, face à la loi divine, au destin, les hommes ne sont pas responsables de leurs actes, ils sont aux mains des dieux qui les dirigent. Le peuple, toujours présent, assiste et commente ces évènements. Nous reprendrons le travail amorcé avec le masque neutre pour travailler le chœur en relation avec le coryphée, le personnage avec pour support textuel l’Agamemnon d’Eschyle. Nous nous attacherons par la diction, le phrasé, le rythme, la musicalité du vers, à appréhender la nécessité d’incarner plus grand que soi. Par la compréhension des motivations des personnages nous pourrons aborder leur psychologie ; mais dans l’acception ou celle-ci est au service de l’action, le tout en lien avec le mouvement choral et la relation au coryphée.

Objectifs :
• Le mouvement choral
• Le chœur et le coryphée
• Imprécation, lamentation, vengeance
• Incarnation des grands personnages (détachement de soi)
• Interrogation sur le rapport aux dieux, au destin, à la transcendance

Bulletin d'inscription

 

1 clown

Le raffinement du clown
« Un être de désir »
Par Caroline Lemignard
Les 6, 7 et 8 décembre 2019 de 9h30 à 17h

>>> COMPLET

Le + Spectacle «Tout le monde me regarde»
De Caroline Lemignard
le 5 décembre 2019 à 20h30

2 cycle

Jeu de l’acteur
« Quatre temps pour le jeu » : cycle de 4 stages
Par Henri Bonnithon

#1 : Le temps du silence (Le masque neutre)
Les 17, 18 et 19 janvier 2019 de 10h à 17h

#2 : Le temps du jeu (Les masques de personnages)
Les 7, 8 et 9 février 2020 de 10h à 17h

#3 : Le temps de la parole (La Farce)
Les 13, 14 et 15 mars 2020 de 10h à 17h

#3 : Le temps du texte (La Tragédie)
Les 3, 4 et 5 avril 2020 de 10h à 17h

3 ecriture
Atelier d’écriture
«Fictions/Jeux»
Par Françoise Colomès
Les 2 et 23 février et le 8 mars 2020 de 9h à 18h
4 marionnettes

La Marionnette
« Microdrames : quand la marionnette s’empare du drame »
Par Aurore Cailleret (Le Liquidambar)
Du 24 au 28 février 2020 de 9h30 à 17h30

5 feminite
Le jeu de l’acteur
« L’ouverture et la féminité du jeu de l’acteur »
Par Jean Marie Broucaret
Du 2 au 6 mars 2020 de 10h à 18h
6 vers

Le phrasé de la poésie dramatique
« Dire le vers »
Par Françoise Colomès
Les 28 et 29 mars 2020 de 10h à 18h