L'ENNEMI par la Cie Apsaras Théâtre

ennemi

 

Mis en scène et joué par Sandrine Bardoulat et Myriam Vicq
Pièce de théâtre à partir de 7 ans, durée : 35 minutes
Thème : le conflit - l'altérité - le pardon (peut être mis en lien avec la guerre 14-18)

C'est la guerre. A gauche, un trou avec dedans un soldat. A droite, même topo. Ils sont ennemis.. Ils attendent, ils ont faim, peur, soif, chacun dans leur solitude. Au fond de leur tranchée, Ils vivent le même quotidien, les mêmes rêves, les mêmes questionnements et se demandent à quoi ressemble l'autre, ce qu’il fait. L'autre, c'est forcément la bête sauvage, le monstre, celui qui n'a ni coeur ni âme, celui qui tue. C’est ce que le manuel leur a enseigné, alors ils y croient, dur comme fer. De ces certitudes naissent des peurs, des peurs, l’isolement. Pourtant, un jour, ils découvrent que cet autre est leur semblable en tout point. Mais à présent, comment se rejoindre ?

Nous avons eu un coup de coeur respectif pour cet album, dont l’humanisme et l’universalité du propos, nous ont particulièrement touchées. Le sujet, intemporel, dépasse largement le thème de la guerre, en venant questionner chacun de nous dans son rapport à soi et à l'Autre. La guerre, on la voit dans les médias, on la lit dans la presse, dans les manuels d’histoire ; les enfants jouent à la guerre, mais qu’est-ce que ça évoque pour eux comme images et comme questions ?
La guerre nous est à la fois lointaine (partout sans être vraiment là), et pourtant, intimement familière car elle nous ramène à la question de la violence et de l'altérité : Qu’est-ce qu’un ennemi ? Comment se construit l’image que l’on a de lui ? Pourquoi le conflit ? Comment apprendre à pardonner et à vivre ensemble ?
Où l'on comprend que tout est affaire de choix, et que d'une expérience sombre et déshumanisante peut surgir la conscience.
Une mise en scène où se mêlent à la fois le burlesque, la poésie et le réalisme pour mettre en exergue la puissance du texte. Un texte travaillé comme une partition musicale.